Un père fou exploitait sexuellement sa fille de 13 ans dans un réseau de pédophiles.

Le "DailyMail" est parvenu à mettre la main sur des photos exclusives de la chambre où un père fou en Australie exploitait sa fille de 13 afin d'opérer un réseau de pédophiles.

Sur les photos troublantes, on peut voir que des tubes de lubrifiants ainsi que des emballages de préservatifs traînent un peu partout.

La police a même retrouvé un devoir de secondaire en biologie dans un des petits meubles.

 


Sur ces photos, des indices avaient servi afin d'incriminer Alfred John Impicciatore, un homme de 47 ans.

La victime avait décrit l'homme comme étant "le gars avec un gros chihuahua" en faisant probablement référence à un tatouage sur sa poitrine.

 


Quand Impicciatore a été questionné par la police, l'homme a candidement affirmé qu'il avait rencontré le père suite à une publication d'une annonce en ligne et que celui-ci lui avait dit que sa fille avait 17 ans.

C'est après avoir appris de l'enquêteur que la fillette n'avait que 13 ans qu'Impicciatore a tenté de plaider non-coupable, mais il a été jugé coupable de 4 chefs d'agression sexuelle sur un enfant.

Son ADN retrouvée sur un condom souillé a suffi à convaincre la cour.

 

 

Quant au père de l'adolescente, son identité demeure secrète afin de protéger l'anonymat de la victime.

L'homme a été condamné à 22 ans de prison et il avait déclaré en interrogatoire: "Je vais être honnête avec vous, ça a été très amusant le temps que ça a duré, mais ça a fini par aller loin. Vraiment trop loin."

Six autres hommes auraient participé à ce réseau opéré par le père dont un pasteur nommé David Volmer.

Un septième homme aurait possiblement participé au réseau.

Impicciatore connaîtra sa sentence en mars prochain.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×