Bac Français 2015 : la note HALLUCINANTE d'un candidat de 13 ans !

"J'ai la mention !" Et pas n'importe laquelle… Andrea, 13 ans, vient de décrocher le Graal, la mention Très bien. Pour ce "surdoué", élève ultra-précoce du lycée Michelet, l'inconnue n'était pas l'obtention du baccalauréat, mais celle de la plus haute distinction. "J'étais assez stressé ces derniers jours, on n'est jamais sûr du résultat, surtout en philo", confie l'adolescent.

Pierre-Antoine, 13 ans, va passer le bac 2015 - Metronews

Tout en retenue, dans la cour du lycée du Parc-Impérial de Nice, surchauffée par le soleil et les enjeux, le plus jeune candidat au baccalauréat 2015 dans l'académie est aussi l'un des mieux notés. Il obtient une moyenne exceptionnelle de 18,47/20, avec la note de 20/20 en mathématiques, en physique et en latin.

Inscrit au lycée France Maths de Nice en terminale S, Pierre-Antoine est le plus jeune candidat à passer le bac 2015. Durant son parcours scolaire, le jeune garçon a sauté plusieurs classes, le CE1, le CM1 et le CM2. Son ambition aujourd’hui est d’avoir le bac avec mention, puis plus tard de « faire de la politique », explique Eric Vignaux, le directeur pédagogique de son lycée, cité par Le Figaro. Cet élève ambitieux s’imagine à Sciences PO, puis à l’ENA, et un jour dans des cabinets ministériels. « Le but ultime de toute personne qui veut entrer dans l’administration et faire de la politique, c’est d’être Président de la République », juge Pierre-Antoine.

La joie tout en retenue d'Andrea en découvrant sa mention Très bien ce mardi matin au lycée du Parc-Impérial de Nice.

Sportif et musicien

Outre ses capacités intellectuelles décrites comme « exceptionnelles » par Eric Vignaux, Pierre-Antoine est aussi un passionné de sport et de musique. Il aime les grands espaces et pratique la plongée, le golf et l’équitation. Et pour sa maman, il reste un adolescent de 13 ans, qui doit respecter les règles de son âge. « Je lui laisse de l’autonomie, mais je n’oublie pas son âge : quand il sort avec des amis de son groupe de préparation à Sciences-po, je veux qu’il soit à la maison à 21 h 30 au plus tard. A 13 ans, on n’a pas à être dans la rue tard le soir », explique-t-elle au Parisien.

Un petit génie des mathématiques

Une mention d'autant plus savoureuse qu'Andrea pensait n'avoir qu'une simple mention "bien". "Il avait fait des simulations, avec une moyenne générale basse et une haute. Il est au-dessus du maximum qu'il avait calculé", a expliqué le père du surdoué, qui ne s'est pas laissé impressionné par les énoncés de l'épreuve de Physique-Chimie (jugés difficiles par les élèves comme par les profs). Fraîchement bachelier, le candidat de filière scientifique va désormais travailler tout l'été dans le but d'intégrer à la rentrée prochaine une prépa MPSI (Mathématiques, Physique et Sciences industrielles). C'est en tout cas tout le mal qu'on lui souhaite !

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

Suivez-nous !

×